FRANCE-FICTION

Durée envisagée : 1h15

En France comme ailleurs, les années 60/70 sont une période formidablement riche en alternatives. Tout semble possible, le vieux monde vacille et pourtant… pourtant nous en sommes là. Aujourd’hui. A nous demander pourquoi nous avons raté le coche. Mais nous ne croyons pas à la fatalité historique : il n’y avait rien de fatal à ce que le capitalisme financier triomphe dans les années 80. Les décennies à venir, de la même façon, ne sont pas jouées d’avance, il y a toujours une alternative.

L’idée nous est donc venue de questionner l’échec de la transition de 68, celle qui n’a pas eu lieu. Nous nous sommes demandé ce qui avait raté, pourquoi nous n’avions pas pris le virage écologique, social et féministe que nous promettait cette charnière.

Et puis on a décidé de tout changer. Tout. Annuler la victoire des gaullistes en juin, donner dix fois plus de place aux femmes dans le mouvement, faire de l’écologie un sujet majeur du débat public. Une transition punk, spectaculaire, où les puissants se décomposent en direct, où l’ordre s’effrite à vue d’œil. Une uchronie joyeuse où les ouvertures, au lieu de se refermer, s’agrandiraient et s’incarneraient dans un véritable changement durable et profond.

Nous ne sommes pas historien.nes, mais nous sommes passionné.es d’histoire, d’archives et d’humour politique. L’impertinence est notre boussole favorite, et c’est à elle que nous avons envie de donner en pâture le paysage médiatique des années De Gaulle/Pompidou/Giscard, pour mettre un désordre nécessaire dans la France Eternelle dont on nous rebat tant les oreilles. Notre transition naîtra de la France-fiction !

Faites sauter le 20 heures !

DISTRIBUTION

Écriture : Nicolas Robinet
Jeu : Léa Darmon - -Raphoz, Nicolas Robinet
Mise en scène : Nicolas Robinet
Administration : Marjolaine Raffin-Curteyron
Photographies : @Patrick Berger

PRODUCTION